2012

« Bien que je ne sois pas un Châteauguois de résidence, je suis un citoyen industriel depuis 1999. Marathonien aguerri, j’ai eu la chance de courir à des endroits fantastiques. Mais courir le long de la rivière Châteauguay c’est m’émerveiller devant sa beauté naturelle et sa simplicité, c’est un endroit magique. Vous savez, nous côtoyons des joyaux tous les jours mais souvent sans le savoir.
Pourquoi croire en l’ARRC et encourager les efforts incroyables de Marie Klaudia et toute son équipe? Tout d’abord parce que chaque petit effort, cumulé aux autres petits efforts, améliorent cette belle rivière. Mais également pour susciter une prise de conscience collective, corporative, qui je l’espère procure un sentiment très fort d’appartenance à la communauté pour nos employés.
MacLean Power et ses employés sont fiers d’y contribuer.

Merci
  
Jean-Pierre Guay

-----------------------------------------------------------

2011

Hyundai de Châteauguay, avec l’ardeur et la détermination de son président monsieur Jean Leblanc, se donne maintenant une priorité environnementale; celle de retrouver notre rivière en santé. Cet amour pour la Châteauguay, Jean Leblanc la transmet à tous ses employés, à ses amis et aux nouveaux propriétaires de ses voitures. Sera-t-il le premier dépositaire automobile à défendre l’environnement dans notre région?

«J’habite la région depuis 20 ans. Peu de citoyens peuvent se vanter de posséder un tel bijou patrimonial qui traverse leur municipalité. Peu le voit également. Faisant maintenant partie intégrante de cette belle communauté, je ne peux pas rester indifférent face aux problèmes que vit notre Amie, la Châteauguay. C’est pourquoi, je me suis engagé avec la complicité de mes employés et de l’ARRC à fournir beaucoup d’ efforts afin de nous aider à retrouver cette amie perdue tout en espérant que d’autres, de nombreux citoyens dont vous, serez, un jour, bientôt, à ce rendez-vous.»

Jean Leblanc   

-----------------------------------------------------------

2010

Michel Thibault, journaliste pour le Soleil de Châteauguay, a été le premier à comprendre qu’il ne faisait pas de sens de laisser la rivière Châteauguay dans un si piètre état. C’est grâce à ses appuis et à sa complicité qu’il a mis son talent de journaliste à la disposition de l’ARRC : tous ceux qui prônent  la participation citoyenne. Il avait déjà compris qu’avec celle-ci, on pouvait, en plus de retrouver notre belle rivière en santé et de développer la fierté chez les citoyens, cette participation faisait, de facto, sauver beaucoup d’argent aux municipalités et aux différents paliers de gouvernement en plus de redonner une plus-value aux habitations riveraines et municipales.

«La rivière Châteauguay fait partie de mon quotidien depuis que j’ai migré dans une maison près d’elle en 1989. Chaque jour, je la croise en allant au bureau du journal Le Soleil où je suis journaliste, depuis plus de vingt ans. C’est la compagne qui embellit mes longues randonnées à vélo et mes sorties de course à pied. Avec ses réflexions, ses eaux calmes ou tantôt tumultueuses, ses oiseaux et ses tortues. Quand une nouvelle citoyenne de Châteauguay a contacté le journaliste que je suis pour lancer l’idée de créer un groupe voué à la protection de ce trésor, j’ai exposé son projet dans les pages du Soleil. La proposition de Marie Klaudia Dubé a permis de rassembler nombre d’amis de la rivière autour d’un but commun. C’est un honneur pour moi d’être le témoin de ces forces vives et constructives à l’oeuvre pour le bénéfice d’une magnifique rivière qui a bien besoin du soutien de sa communauté.»

Michel Thibault

-----------------------------------------------------------

2009

Michel Létourneau, architecte de Châteauguay, fut le premier, lors d’une conférence donnée au Centre Culturel de Châteauguay, à nous faire revivre la belle époque qu’a connue la Châteauguay. Cette première conférence aura permis à l’ARRC de se faire découvrir.

«La rivière de Châteauguay a toujours fait partie de ma vie. De mon enfance avec les vacances passées en famille dans un chalet à Châteauguay, je me souviens d’une structure de pierres, en ruine, située de l’autre côté de la rivière, qui m’intriguait beaucoup; j’ai su plus tard qu’il s’agissait du moulin de l’Assomption appartenant jadis aux Soeurs Grises. Ma vie professionnelle d’architecte m’a ramené à Châteauguay. Après toutes ces années, la rivière nous ravi toujours ; chaque fois que son humeur change, nous nous inquiétons. Risque-t-elle de sortir de son lit ? Pourquoi son niveau est-il si bas ? Pourquoi tant de poissons morts, de détritus, de bateaux polluants et bruyants?»

Michel Létourneau

 

 

 

   
 
ARRC - Les Amis et Riverains de la Rivière Châteauguay - © 2012